La relation entre Capacité Auditive et Cognition/Démence

Capture d’écran 2016-01-22 à 08.45.29

Nous savons tous que les personnes âgées, qu’elles soient ou non atteintes de perte auditive, ont du mal
à comprendre la parole dans des environnements d’écoute difficiles. Les capacités cognitives expliquent
pourquoi, chez certaines personnes dans certaines situations d’écoute, le discours est aisément compris,
sans effort, tandis que dans d’autres situations, comprendre des mots est laborieux et sollicite une quantité
considérable de ressources cognitives (Akeroyd, 2008 ; Ronnberg et al., 2008 ; Tunet al., 2012)

À l’instar de la perte auditive liée à l’âge, la démenceest souvent progressive, commençant par une légère déficience cognitive qui, peu à peu, s’aggrave (Petersen, 2004). Si on estime que plus de 20 % des adultes de plus de 70 ans souffrent d’une légère déficience cognitive, 60 à 80 % d’entre eux sont susceptibles de développer une démence, incluant le type le plus fréquent — la maladie d’Alzheimer (Petersen et al., 2009).
Quelle que soit la cause, le lien entre audition et cognition peut constituer un point de départ pour une intervention, l’approche la plus simple étant peut-être l’amplification.

Pour résumer, il faut considérer que les aides auditives peuvent contribuer à préserver les capacités cognitives et que le déclin cognitif peut exercer une influence sur les choix d’appareillage.

Pour plus de détail, consultez le document en lien.
Sinon n’hésitez pas à contacter votre audioprothésiste !
Audiens maison finet

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s